• François, je me souviendrai toujours de toi...

    Un homme comme toi on ne l'oublie pas,
    Tu es parti là bas, là haut, sans prevénir,
    C'est arrivé brutalement, en un mois de temps,
    Ce fichu cancer foudroyant t'as arraché à nous,
    Nous qui t'aimions tant !

    Je n'ai pas de mot pour dire quel homme tu étais,
    Tu étais formidable, et même au delà !
    Je me souviens de toi qui me faisait rire,
    Et qui me faisait réfléchir,
    Sur la vie, sur le travail...
    Je me souviens de toi que j'aimais tant,
    Pour t'écouter et pour rigoler.
    Tu étais beaucoup à mes yeux,
    Et tu me manques énormément !

    Je ne réalise toujours pas que tu ne sois plus là, plus jamais là...

    Tu me manques.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :